Temps de lecture : 4 minutes

Lancée par le BRE (Building Research Establishment) en 2009, BREEAM In-Use est une méthode internationale d’évaluation de la performance environnementale d’un bâtiment en exploitation.

Le périmètre d’évaluation BREEAM In-Use

Breeam In-Use propose d’évaluer un bâtiment selon 3 axes distincts, appelée « Parts », qu’il est possible d’évaluer seuls ou conjointement.

  • Part 1 : Asset. Dans cette partie, il s’agit d’estimer la performance du bâtiment lui-même (construction, installations, aménagements et services installés).
  • Part 2 : Building Management. Cette section permet d’évaluer la qualité de la gestion du bien.
  • Part 3 : Organisational. Ce volet permet d’apprécier l’implication des occupants du lieu (management des utilisateurs et des services à l’intérieur du bâtiment) -uniquement dans le cadre d’une activité de bureaux.

Chacune des 3 parties est évaluées à l’aune de 9 critères de performance environnementale (classés ci-après par ordre d’importance) :

  • l’énergie (pesant pour 20 à 30% de la note de chaque partie évaluée),
  • la santé et le bien-être (15 à 17%),
  • les transports (11 à 18%),
  • la pollution (10 à 14%)
  • viennent ensuite (chacun pesant moins de 10% de la note finale) : l’utilisation du sol et l’écologie, les déchets, l’eau, le management et les matériaux.

L’évaluation de la performance de chaque partie et de la performance globale du bâtiment se traduit par une note finale sur 100. Elle permet de classer l’actif certifié de « Acceptable » à « Outstanding », soit 1 à 6 étoiles.

Note

Classement

Etoiles

< 10

Unclassified

≥ 10 à < 25

Acceptable

≥ 25 à < 40

Pass

★★

≥ 40 à < 55

Good

★★★

≥ 55 à < 70

Very Good

★★★★

≥ 70 à < 85

Excellent

★★★★★

≥ 85

Outstanding

★★★★★★

 Bon à savoir :

  1. Contrairement au référentiel HQE, BREEAM In-Use ne requiert pas une qualité intrinsèque minimale du bâtiment. Les bâtiments construits avant la RT 2000 peuvent donc concourir à la certification.
  2. La performance peut être mesurée pour un bâtiment entier ou une partie de l’actif seulement (par exemple pour un seul locataire).

Quel est l’intérêt d’une certification BREEAM In-Use ?

Propriétaires, locataires et investisseurs peuvent utiliser BREEAM In-Use comme un référentiel commun permettant :

  • De bien connaître les spécificités du bâtiment en matière de durabilité
  • D’établir et de suivre un plan d’action pour améliorer cette durabilité

Du simple fait de la mesure et du pilotage des critères, la certification permet en général de réduire les coûts de fonctionnement du bâtiment. Elle permet en outre de prouver et afficher son engagement en matière de RSE. 

Par ailleurs, un bâtiment certifié « Very Good » (ou plus) est également conforme à Green Bond.

La démarche et l’obtention de la certification permettent donc d’améliorer la liquidité de l’actif concerné.

Pourquoi choisir la certification BREEAM In-Use ?

Tout d’abord, il s’agit d’un standard international, connu des parties prenantes, même si celles-ci viennent de l’étranger. 

Ensuite, comparé à d’autres standards ou labels, le processus de certification BREEAM In-Use est plutôt :

  • facile : 200 questions pour couvrir la totalité des 3 axes, à compléter en ligne. Selon le BRE, répondre à ces questions ne prend « pas plus de 4 heures par bâtiment ». Les questions proposent en effet pour la plupart des réponses sous forme de listes de choix.
  • rapide : note provisoire immédiate. Compter ensuite environ 8 semaines pour obtenir la note définitive à partir du dépôt des informations.
  • et relativement peu coûteux même s’il Il requiert l’appel à un organisme tiers, a minima pour valider les résultats sur les indicateurs de performance choisis (plus d’éléments financiers ici -tarifs BRE 2019).

Notons cependant qu’il existe d’autres labels applicables aux bâtiments, comme HQE, qui présentent des exigences plus fortes et ont donc une portée/valeur ajoutée plus importante.

Comment se passe le processus de certification ?

  1. Il vous faut d’abord enregistrer votre bâtiment en ligne sur le site dédié (coût 350£/bâtiment).
  2. Vous devez ensuite procéder à l’auto-évaluation de la performance du bâtiment en répondant aux questions en ligne. Il s’agit d’un « audit » de départ pour lequel vous pouvez décider de vous faire accompagner ou non.
  3. Vous recevez alors immédiatement une note non vérifiée.
  4. Vous obtiendrez votre certification définitive en faisant vérifier cette performance par un organisme indépendant agréé par le BRE.

La certification est valable 1 an. Le renouvellement de la certification est plus rapide que la première démarche, puisque les réponses de l’année précédente restent enregistrées.

Bon à savoir :

Le référentiel décrit dans cet article est celui en place depuis 2015. En août 2019, le BRE a communiqué sur la version 6 du Breeam In-Use, qui n’est à ce jour pas encore entré en vigueur. Parmi les grands changements à venir, il faut notamment retenir :

  • une plus grande prise en compte des critères « eau » et « santé », 
  • le remplacement des thèmes « déchets » et « matériaux » par « résilience » (prise en compte des risques physiques et climatiques) et « ressources » (recyclage et réemploi).
  • une section « énergie » beaucoup plus détaillée, avec notamment l’ajout d’un moteur de calcul énergétique du bâtiment.
  • L’acceptation de jusqu’à 20% d’espaces vacants 

Par ailleurs, la certification devrait devenir moins chère et être valable 3 ans (avec une modification des réponses possible en ligne pendant toute la durée de la certification).

Quel impact d’un système de management énergétique sur la certification BREEAM In-Use ?

Le label BREEAM en général et le label BREEAM In-Use en particulier accordent une place importante à la bonne gestion, au partage des informations et des résultats en matière de consommation d’énergie et d’eau.  Cela pèse plus de 30 points de la note globale actuelle, soit l’équivalent de 2 étoiles.

Ils sont confirmés comme des sujets majeurs dans la version 6 du référentiel.

Ainsi la mise en place d’un système de management énergétique et d’eau au sein de l’immeuble permet-il d’améliorer sensiblement la note BREEAM In-Use.

Comment iQspot peut vous aider dans votre certification BREEAM In-Use ?

La solution iQspot répond à tous les critères demandés par Breeam In-Use en matière de système de management énergétique.

iQspot permet de connaître et améliorer les consommations d’énergie et d’eau.
iQspot permet de partager les informations de consommation entre les parties prenantes (propriétaires, asset / property manager, locataires…).

C’est pourquoi de nombreux clients ont fait le choix d’iQspot pour entrer dans un processus de certification Breeam In-Use ou améliorer leur score, avec d’excellents résultats (Cf. Rapport RSE Foncière Inéa).

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Pin It on Pinterest

Share This