Le CDP (Carbon Disclosure Project)

Le CDP est une association à but non lucratif visant à valoriser les efforts réalisés en matière de diminution d’impact carbone. Elle veut inciter les investisseurs, sociétés et villes à « faire le nécessaire rapidement pour construire une économie réellement durable ». Comment ? Grâce à la mesure et à la compréhension de leur impact environnemental.

Principe de fonctionnement du CDP

Le CDP propose 3 types de questionnaires, dont un relatif au changement climatique (le plus utilisé).
Celui-ci permet surtout de valoriser les efforts faits sur la diminution de l’impact carbone de l’organisation répondante.

Les questions qui y sont posées sont alignées sur les recommandations du TCFD (Task force on Climate-related Financial Disclosures).
Chaque questionnaire existe en deux versions : minimale (~ 60 pages) ou complète ( ~ 150 pages).
Les réponses étant majoritairement déclaratives, la démarche n’aboutit donc à aucune certification.

Après avoir évalué les réponses, le CDP classe les répondants dans des listes, notées de D- à A.
Les répondants classés dans la liste A sont ceux qui ont la meilleure performance, et notamment connaissent et publient au moins 70% de leurs émissions (scopes 1 et 2).
A noter : les répondants peuvent choisir de ne pas rendre leurs déclaration publique. Cela a cependant un impact négatif sur leur notation.

En 2018, près de 7.000 sociétés (et 620 villes) dans le monde ont répondu aux questionnaires du CDP, et ont ainsi mesuré les risques et opportunités (y compris financiers) relatifs au changement climatique.
Parmi les 1800 répondants européens, 71 étaient sociétés immobilières, dont 8 françaises.

Intérêt et limites de la participation au Carbon Disclosure Project

Obtenir une bonne note permet de communiquer sur sa participation à une initiative internationale, basée sur un référentiel reconnu : celui proposé par le TCFD.
Par ailleurs, plus de 500 investisseurs institutionnels internationaux, représentant 96.000 Md$ d’actifs, sont signataires du CDP. Cela signifie, entre autres, qu’ils demandent à avoir des informations correspondant aux items couverts par le CDP (impact sur le changement climatique, l’eau et les forêts)

La cotisation annuelle à l’association varie de 925€ à 9.000€ dépendamment du nombre de services souscris (détails ici).

Le Carbon Disclosure Project est un référentiel plutôt adapté aux grandes entreprises, en particulier celles appartenant aux secteurs « émetteurs »,
Il permet d’ailleurs de les répartir dans des sous-groupes tels que l’énergie, les transports ou l’agriculture, au travers de questions dédiées.
Mais bien qu’il existe un groupe « infrastructure », l’immobilier n’est pas identifié comme un sous-groupe spécifique. L’adaptation du questionnaire à ce secteur est donc relative.

Cet article est intéressant !